Couple & sexualité

 

Conciliation, divorce, violence, parentalité, sexualité, infertilité, communication, pardon, adultère, prise d’otage, enfants, éducation, immobilisme, belle famille…

 

Les frustrations liées aux dysfonctionnements du couple, vues depuis l’idéal d’une des deux parties, peuvent être la source et la cause de nombreux états internes désagréables, voire insupportables.

 

A contrario, le couple devient parfois le coupable idéal, masquant ainsi la véritable origine des maux, cette fois-ci très personnelle, peut-être trop.

 

Souvent une seule moitié du couple est en thérapie, alors il n’est pas rare, si cela s’avère éventuellement utile, de faire intervenir la seconde moitié pour une interview informelle, mais riche en apports tant historiques que dynamiques.

 

Le couple, c’est parfois une mère et son fils, une fille et son père, un homme et une femme, une femme et une femme, un homme et un homme ou encore un vivant et un mort.

 

La thérapie du couple :


Quand les deux moitiés veulent travailler de concert, ou ensemble ou parallèlement, la thérapie commence par une première consultation du couple au complet.

 

Ensuite chacun vient individuellement en thérapie pour travailler à sa propre amélioration et ainsi réduire la fréquence et l’intensité des éléments de tension interne au couple.

 

Il y a une alternance de consultations du couple et de sa moitié, chacun adapte et assimile les éléments thérapeutiques propres à ses besoins personnels.

 

Tout naturellement, la clarification de la conscience permet à l’individu d’adopter (ou pas) les bons comportements résolutoires au conflit du couple.

 

 

Pour le couple, trois résultats possibles :            Séparation (rejet), immobilisme (réflexion) ou réconciliation (pardon).

Pour chaque moitié, un seul résultat :               Un véritable travail sur soi, sinon un début.

 

F.I.