La synthétisation arbitraire de Tudal

 


Antoine Tudal (1931-2007), Chevalier des Arts et Lettres, scénariste, nominé en 1963 pour l’Oscar du meilleur scénario, pour le film « les dimanches de Ville d’Avray » qui obtint en 1962 l’Oscar du meilleur film étranger.


Il fut cité par Jacques Lacan dans ses "Ecrits" : Entre l'homme et l'amour, il y a la femme, entre l'homme et la femme il y a un monde, entre l'homme et le monde, il y a un mur".


J’ai eu la chance de d’être un de ses élèves tout au long d’une formation de scénariste à l’Institut méditerranéen de Communication Audio-visuelle (IMCA), et lui rends hommage en incluant son approche du cadavre exquis aux outils thérapeutiques.



« Quel outil peut répondre à telle question ? »



L’esprit doit-être libre la synthétisation arbitraire de Tudal est une machine à trouver des réponses, des idées, des solutions…

Quand vous ne savez plus quoi faire il reste ceci.



« Open your mind, wide Open. Open your saul and open your heart. » « Ouvrez votre esprit, ouvrez-le grand. Ouvrez votre âme et ouvrez votre cœur. »

« Let’s birds talk. » « Laissez parler les oiseaux. »



L’exercice commence…



Un client est venu me voir pour une sensation de fuite qu’il n’arrive pas à s’expliquer, suite à un premier entretien je ressors 3 mots qui me semblent « arbitrairement » importants, c’est le début du processus. C’est un « méfiant », il me faut un antidote.



Alcool (le symptôme) + Fuite (la demande) + Homéopathique (le dosage)



Phase 1 : Trouver une dizaine de mots inspirés des 3 premier



FUITE


Robinet (fuite de)
Course (fuite)
Infection (fut ite, inflammatoire)
Urinaire (fuite)
Evitement (fuite)
Ancienne possibilité (fut i(l) te, donne « il te fut » (possible ?))
Echappée (fuite)
Jet (fuite)
Poltron (fuyard)
Evasion (fuite)


ALCOOL


Bière (alcool)
Vapeurs (d’alcool)
Désinfectant (alcool)
Ivresse (alcoolémie)
Sommeil (alcoolique)
Esprit (al Cohol, l’esprit du vin (ar.))
Soudure (al colle)
Etudes (à l’école)
Amnésie (coma ethylique)
Coma (ethylique)


HOMEOPATHIQUE


Léger (homéopathique)
Pharmacie (homéopathie)
Pilule (homéopathique)
Dilué (homéopathique)
Chimie (industrie homéopathique)
Industrie (homéopathique)
Doutes (homéopathie ?)
Propreté (Roméo pas tique)
Hétéro (Oméo pa thique, en verlant « que ti pas om(e)o », donc hétéro)
Océan (homéopathique, une goutte dans…)

 


Phase 2 : Laissez, le « hasard », choisir des combinaisons pour vous.


A ce stade je ne sais toujours pas où je vais… Reportons maintenant ces mots sur 3 colonnes :

 

1 Fuite   
Alcool
Homéopathique
2 Robinet Bière Léger
3 Course Vapeurs Pharmacie
4 infection Désinfectant Pilule
5 Urinaire Ivresse Dilué
6 Evitement Sommeil
Chimie
7 Ancienne possibilité Esprit Industrie
8 Echappée
Soudure Doutes
9 Jet
Etudes Propreté
10 Poltron Amnésie
Hétéro
11 Evasion Coma Océan

 



Les yeux fermés j’ai tracé quatre lignes recoupant chacune trois mots dans chacune des colonnes, ce qui donne ceci :

 

1 Infection Ivresse Chimie
2 Evitement Esprit Propreté
3 Possibilité Sommeil Homéopathique
4 Poltron Etudes Industrie

 


Phase 3 : Construire des phrases inspirées des 3 mots regroupés


Maintenant je fais fabrique trois phrases avec chaque ligne de trois mots :


1-    Infection – Ivresse – Chimie


a) Ivre, il ne se rendait pas compte que cette chimie l’infectait.
b) Quand il a bu (ivresse), il ne digère plus le pain (chi (la) mie) et ça lui irrite l’anus (infection).
c) Les microbes (infection) ont pris possession de son cerveau (chimie du)alcoolisé (ivresse).



2-    Evitement – Esprit – Propreté


a) Cette personne reste sale (l’esprit évite la propreté).
b) Cette infusion (son propre thé) fait léviter ((l) éviter) sa pensée (esprit).
c) Un pro lui a prêté (pro preté), mais vite ment ((m)é vite ment) et il est prit (es(t) prit).



3-    Possibilité – Sommeil - Homéopathique


a) Il prend certainement (possibilité) quelque chose (homéopathie) pour dormir (sommeil).
b) Si (possibilité) habilité, le repos (sommeil) soigne en douceur (homéopathie).
c) Son œil (som (m) eil) voit un possible (possibilité) dilué (homéopathie).



4-    Poltron – Etude – Industrie


a) Par peur (poltron), il ne fit pas d’études et travailla dans l’industrie.
b) Le tronc polarise (pôle du tronc, pol tron) de tuer (à l’envers, (r)e tu de) l’usine (industrie)?
c) Son parcours (études) de nettoyage du fleuve (trie l’Indus) l’emmena en métropole (pole tro en).

 

Phase 4 : Construire des textes courts  avec les phrases inventées.


Pour cela je choisis (arbitrairement et une fois n’est pas coutume) de garder les phrases du premier groupe intacte (groupe 1 phrases : a, b et c) et m’inspirerai des phrases (a, b et c) des groupes 2 et 3.


A)    Ivre, il ne se rendait pas compte que sa chimie l’infectait, il restait sale, à cause des cachets qui le font dormir et par peur de l’échec il se contenta du travail dans l’industrie.


B)    Quand il a bu, il ne digère plus le pain et a le cul irrité… Mais sa boisson allège sa pensée et participe au repos de son corps. Comme ça il ne pense pas à détruire son emploi.


C)    Les microbes ont prit possession de son cerveau alcoolisé. Il est prit par le mensonge qu’il prête aux profs et son esprit floute les possibles, diluant sa raison. Et le travail de recherche profonde dans le fleuve de ses pensées l’emmena dans la grande ville.

 

 

Très bien, on rassemble le tout, en s’imprégnant des trois textes courts pour en synthétiser un nouveau :


« Il ne savait pas que l’alcool l’infectait et l’empêchait de digérer le pain, les microbes avaient pris possession de son cerveau. En plus des cachets, qu’il prenait  pour dormir et alléger sa pensée, il entretenait dans son esprit un profond ressentiment vis-à-vis de ses ainés. Alors, il fit ses débuts dans l’industrie tout en voulant la détruire et parallèlement se préparait à affronter la ville ».


Voici le texte de départ pour la création de l’antidote VS Max.

Je dois maintenant identifier le poison… Le véritable poison dans ce texte est le ressentiment vis-à-vis des ainés, identifions maintenant une solution… C’est affronter la ville, là où se trouvent les ainés.
C’est intéressant, je pense avoir ici plus qu’un antidote, mais alors c’est quoi c’est antidote ?


Pour lui, une piste de solution est d’affronter ses ainés dans leurs villes. Pour moi, l’observant qui doit se protéger pour éviter le départ du « méfiant », je pense que l’antidote doit prendre la forme du pardon en me positionnant en ainé. Histoire de tester cet affrontement et de l’y confronter.


Antidote VS Max = Pardon de l’ainé



Temps de réflexion pour cet antidote = 2 heures… Quand même… Mais est-il préférable que le « méfiant » s’en aille ?


La synthétisation arbitraire de Tudal peut parfois donner  la sensation que les associations linguistiques sont intuitives et piochent dans l’inconscient collectif le meilleur des probables, en relation avec une espèce d’intelligence auto-déductive, comme si la solution sous-jacente à la synthétisation y trouvait un véritable éclairage.



En pratique :


La synthétisation arbitraire de Tudal peut-être utilisée pour répondre à tout type de questionnement, c’est une machine à fabriquer des solutions, des slogans, des idées, des sujets.


Ce travail fait appel au langage des oiseaux et se trouve être un espace de liberté totale, pourtant cela reste du « travail » et demande d’y accorder le temps nécessaire…

 

F.I.