La synthétisation arbitraire du geste

 


« Quelle est la source de notre communication non verbale ? »



Le son, le verbe et le geste sont maitrisés. Le magicien est un artiste, musicien, poète ou danseur.


Dans la part de communication non verbale, le geste non maitrisé, le « cerveau du corps », l’inconscient, souligne la réaction et révèle sa véritable intention. Le geste devient la voix muette, matérialisation des pensées sonores. Les pensées visuelles étant la matérialisation d’un langage en tache de fond.


Nous avons conscience d’un incessant dialogue intérieur.

Y-a-t-il une part dont nous n’avons pas conscience ? Le « cerveau du corps » a-t-il son propre dialogue intérieur ? Et comment pourrait-il le traduire ? En images ? En sons ? En Sensations ? En métaphores ?
Les rêves, les maladies, les humeurs, l’appétit, le gout, la vue, l’ouïe, le toucher, l’équilibre, la libido, le sommeil…


L’inconscient cherche le meilleur canal pour délivrer son message, sa logique coule de source et cette source c’est vous, moi.


L’eau y-est-elle naturellement minéralisée ou sulfureuse ou plate ? Est-elle claire ou trouble ? Est-elle filtrée ou potable ? Dans quel sol jaillit-elle ? Peut-on changer la nature du sol ? Peut-on remonter à l’origine de la source ? Quel est son débit ? Peut-elle se tarir ? Quelle est la nature véritable de cette source ?


On pourrait croire que la nature des questions devient trop philosophique et nous éloigne du sujet.

 


En pratique :


La synthétisation arbitraire du geste nous invite à définir la source de nos réactions physiques inconscientes pour comprendre sa logique, s’il y-en-a.
Laissez les tripes parler et traduire les réponses, l’esprit du corps est dans le ventre.

 

F.I.